Solidarité

Résistance à l’écocide brésilien

L’agriculture industrielle dévore la forêt et les milieux naturels au Brésil. ONG et mouvements sociaux s’y opposent aujourd’hui alors que Jair Bolsonaro a littéralement mis le feu au pays.
Résistance à l’écocide brésilien
En à peine une année, c’est environ 30% des écosystèmes exceptionnels du Pantanal qui est parti en flammes et 180 000 hectares du biome du Cerrado qui ont été détruits. T.Bauer
Brésil

Le président ultra-conservateur Jair Bolsonaro l’avait annoncé à demi-mot avant d’être élu et il a tenu parole. Depuis deux ans, le Brésil connaît une dévastation sans précédent de ses écosystèmes uniques en biodiversité. Plus encore que l’activité minière et ses catastrophes, c’est l’expansion de l’agriculture industrielle et transgénique, encouragée par le gouvernement, qui détruit les forêts à large échelle et décime les populations locales. Le secteur représente actuellement pas moins

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion