Solidarité

Syngenta condamnée au Brésil

La justice du Paraná a confirmé la sentence: l’entreprise est responsable de la mort d’un paysan sans terre qui occupait une parcelle de soja transgénique
Syngenta condamnée pour meurtre
L’assassinat de Keno avait été dénoncé en Suisse, siège de Syngenta, en 2008. TERRA DE DIREITOS
Brésil

Le Brésil peut encore réserver de bonnes nouvelles aux mouvements sociaux. Jeudi, le Tribunal de justice de l’Etat du Paraná a confirmé la condamnation de Syngenta, en 2015, pour le meurtre du paysan sans terre Valmir Mota de Oliveira, dit Keno, et la tentative d’assassinat de sa camarade Isabel Nascimento de Souza. Ces deux militants et quelque 150 autres travailleurs ruraux sans terre occupaient une parcelle d’expérimentations transgéniques à Santa Tereza

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion