Suisse

Accord contesté avec la Chine

La Suisse invite des fonctionnaires chinois pour identifier des compatriotes à renvoyer.
Accord contesté avec la Chine
Des Chinois sur la place des Nations, à Genève, en 2017, lors de la visite de leur président Xi Jinping. Pékin envoie des fonctionnaires en Suisse pour identifier des requérants d’asile déboutés. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Migration

Pour certains acteurs, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Pour d’autres, c’est tout le contraire. Au cœur des discussions: un accord passé entre la Confédération et la Chine, révélé par le dominical NZZ am Sonntag. Le traité autorise des fonctionnaires de l’Etat communiste à venir en Suisse pour identifier certains Chinois y résidant illégalement. But: permettre au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) de renvoyer en Chine des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion