Scène

«Plus que jamais, le far° est ancré dans le réel»

Dès jeudi, la fabrique des arts vivants questionnera l’individualisme face aux responsabilités communes mises en exergue par la crise actuelle.
1
La pandémie, pour Véronique Ferrero Delacoste, a été un accélérateur des nouvelles façons d’envisager un festival. ARYA DIL
Arts vivants 

C’est dans un contexte inattendu que Véronique Ferrero Delacoste fête ses dix ans à la tête du far°, festival des arts vivants à Nyon, devenu fabrique des arts vivants pour opérer sa transition vers une culture durable. Plutôt que de s’inquiéter d’une situation en évolution permanente, la directrice et son équipe ont saisi l’opportunité de changer de cap et d’adopter une dynamique résiliente, qui invite à une créativité transformant le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion