Genève

Qui veut la peau de la Critical Mass?

Le plus convenu des rassemblements cyclistes fortuits ne fait plus l’objet d’une tolérance bienveillante. De nouvelles interpellations entachent l’édition de juillet. Notre reportage.
Qui veut la peau de la Critical Mass? 1
Cyclistes et policiers se sont retrouvés face à face sur la plaine de Plainpalais. MJT
Mobilité douce

C’en est fini de la tolérance pour le rassemblement mensuel de la Critical Mass. Après deux éditions sous haute tension (nos articles des 2 et 29 juin), le rendez-vous cycliste «spontané» du mois de juillet a confirmé la tendance: un gros dispositif policier a encadré, voire dirigé le cortège, avant de mener à sa dissolution à coups d’amendes. Des mesures «disproportionnées», estiment les participants, qui ont défilé vendredi dans les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion