Suisse

Amendes plus sévères à l’université

L’uni de Zurich veut pouvoir sanctionner plus durement, jusqu’à 4000 francs, les troubles et tricheries.
Amendes plus sévères à l’université
L'université de Zurich serre la vis contre les étudiants qui dépassent les bornes. KEYSTONE
Université de Zurich

Plagiats, commande de travaux à des auteurs qui vendent leurs services, tricheries aux examens: les universités suisses sont régulièrement confrontées à des étudiants malhonnêtes. Celle de Zurich a décidé de serrer la vis en édictant un nouveau règlement prévoyant jusqu’à 4000 francs d’amende – la peine la plus lourde de Suisse dans ce domaine. Mais les étudiants zurichois montent au créneau. Intégrée aux préparatifs de la révision d’une ordonnance datant de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion