Scène

«Le moral des troupes se joue avec les repas»

Sophie a monté sa petite entreprise «Cuisine en tout genre». C’est elle qui nourrit l’équipe et les artistes se produisant Aux confins de la Cité.
«Le moral des troupes se joue avec les repas»
A son «desk», Sophie gère environ 2300 repas pour le festival. Elle prépare une cuisine du monde variée avec des produits frais livrés chaque jour. OLIVIER ­VOGELSANG
Série d'été "La culture est mon métier"

Elle est arrivée à Lausanne avec tout son matériel, four, fourneau, basculante (sauteuse), frigos… Puis en quelques heures, son «labo» de la Pallanterie, à Meinier (GE), a été installé par l’équipe technique du festival. «Une petite fourmilière s’est activée. Au final, on est équipés d’une vraie cuisine professionnelle au beau milieu de Lausanne», se réjouit Sophie. < Lire aussi notre reportage “Dans les coulisses de la Cité” Jeudi dernier après

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion