Genève

Les Grottes, quartier en souffrance

Les habitants dénoncent une augmentation alarmante de l’insécurité du fait de jeunes en errance. Ils exigent de l’Etat qu’il mette en place des moyens adéquats pour les prendre en charge.
Les Grottes, quartier en souffrance
«On n’ose plus laisser les enfants jouer dans les parcs», note une membre de l’Association des parents d’élèves Cropettes-Beaulieu. ERIC ROSET
Grottes

Bobo, populaire, convivial… Les qualificatifs pour désigner le quartier des Grottes ne manquent pas mais n’incluaient pas, jusqu’à présent, le mot «dangereux». C’est pourtant le sentiment de ses riverains. Depuis quelques semaines, les associations de parents d’élèves et d’habitants du quartier dénoncent une augmentation alarmante de l’insécurité. Des bandes de jeunes, provenant d’Afrique du nord et désignés comme mineurs non accompagnés (MNA) ou jeunes adultes, «s’adonnent au racket, à des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion