Genève

MNA: «On s’en va mais on ne lâche rien»

À l’issue d’une longue rencontre avec le Conseil administratif, vendredi, le collectif de lutte des migrants mineurs non accompagnés quitte le Grütli. Les mesures restent précaires.
MNA: «On s’en va mais on ne lâche rien»
La Maison des Arts du Grütli était occupée par le collectif de lutte des MNA depuis le 13 janvier. JPDS
Migration

Vendredi, après un après-midi entier de discussion entre le collectif de lutte des migrants mineurs non accompagnés (MNA) et le Conseil administratif de la Ville de Genève, l’occupation de la Maison des Arts du Grütli est suspendue. Les lieux seront quittés dans la soirée. Les représentants politiques ont assuré aux activistes que les quinze mineurs présents ne dormiront pas dehors. Trois d’entre eux ont été répartis dans des foyers, tandis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion