Religions

Sabine Brändlin sort du silence et contredit le Conseil de l’EERS

Le président du Conseil synodal de l’Église argovienne se fait le porte-voix de Sabine Brändlin, ex-membre du Conseil de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS), dont la démission avait révélé l’existence de graves problèmes au sein du Conseil de l’EERS.
Sabine Brändlin sort du silence et contredit le Conseil de l’EERS
La commission d’enquête temporaire qui sera constituée lors d’un Synode extraordinaire en septembre aura le mandat d’examiner la manière dont le Conseil a agi dans cette crise et clarifier la situation. KEYSTONE
Eglises

Alors que l’ex-membre du Conseil de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS) s’était refusée à tout commentaire depuis sa démission, un courrier écrit par une tierce personne livre sa version des faits, en réponse aux révélations faites quant à sa relation intime avec Gottfried Locher, lors du Synode du 15 juin. Dans un courrier adressé aux membres du Synode de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS), en date du 18

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion