Vaud

Victime d’une procédure ou de lui-même?

Deux réalités très différentes ont été dépeintes devant le tribunal des prud’hommes dans une affaire opposant un pasteur licencié à l’Eglise réformée vaudoise.
Eglises

Deux perceptions très différentes des événements ont été présentées au Tribunal des prud’hommes de Lausanne, mercredi soir, lors de la troisième soirée d’audience dans le conflit de travail opposant l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) à Daniel Nagy, pasteur licencié en 2014, aujourd’hui employé par l’Eglise réformée fribourgeoise. Durant cette dernière audience, les avocats ont présenté leurs plaidoiries. Le ministre et son avocat ont présenté une procédure expéditive

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion