Égalité

Des cafés pour garder le cap

Dans le sillage du 14 juin 2019, le collectif neuchâtelois de la Grève des femmes a instauré des cafés féministes publics.
Des cafés pour garder le cap
L'objectif des cafés féministes? Créer des liens, soumettre des idées et observer comment les élus donnent suite aux revendications. EFZ
Post-14 juin

Après la vague violette de l’an dernier, le collectif neuchâtelois de la Grève des femmes a instauré des cafés féministes publics. Lors de quatre rencontres par année, six députés et députées neuchâteloises sont invités à débattre de sujets en lien avec l’égalité, peu avant les sessions parlementaires. L’objectif? Créer des liens, soumettre des idées, rester au courant. Surtout, observer comment les élus donnent suite aux revendications féministes du 14 juin,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion