Suisse

«Il faut mettre un terme aux dérives»

Trois chirurgiens de l’Hôpital universitaire de Zurich défraient la chronique depuis des semaines.
«Il faut mettre un terme aux dérives»
L’Hôpital universitaire de Zurich (USZ) affronte une tempête particulièrement violente. KEYSTONE/ARCHIVES
Hôpitaux

La tempête soufflant sur l’Hôpital universitaire de Zurich (USZ) ne semble pas près de se calmer. Lundi, l’institution a prolongé le congé forcé du directeur de la clinique de chirurgie cardiaque, dénoncé par un collègue – licencié – pour ne pas avoir, entre autres, signalé des problèmes avec un implant qu’il avait commercialisé. Plusieurs enquêtes, y compris pénales, sont en cours. Le directeur de la clinique de chirurgie cardiaque est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion