Scène

Ecrire du théâtre à huit mains

Au sein du Collectif non identifié, les écrivain-e-s romand-e-s Julie Gilbert, Jérôme Richer, Antoine Rubin et Marina Skalova cultivent l’art du dialogue et repensent nos sociétés liberticides.
Ecrire du théâtre à huit mains
De gauche à droite: Jérôme Richer, Marina Skalova, Julie Gilbert et Antoine Rubin, du Collectif non identifié, à Genève. ISABELLE MEISTER
Littérature dramatique

Les collectifs d’auteur-e-s romand-­e-s ne sont pas si nombreux, de théâtre encore moins. Julie Gilbert, Jérôme Richer et Marina Skalova, tous les trois genevois, associés à l’écrivain biennois Antoine Rubin, ont fondé le Collectif non identifié, auquel Antoinette Rychner a également participé. Le travail en commun pose une multitude de questions dans un cadre non figé où aucune règle n’est volontairement établie. Comment donner de l’espace à chacun? Comment faire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion