International

Et si on arrêtait le tourisme ?

Prisé des travailleurs épuisés, le tourisme engendre des conséquences catastrophiques à de multiples niveaux. Le sociologue Rodolphe Christin repense nos pratiques dans la foulée du Covid-19.
Et si on arrêtait le tourisme ?
Comment transformer nos conditions d’existence pour qu’on ait moins envie ou moins besoin de partir ailleurs, sachant que le tourisme est l’une des principales industries du monde et que son impact écologique et social destructeur est connu, interroge Rodolphe Christin. KEYSTONE
Le jour d'après

Les crises offrent l’opportunité de changements de vie radicaux. Et si on renonçait au tourisme? Le coup d’arrêt actuel de tout déplacement international donne en tout cas l’occasion de nous interroger sur nos pratiques en la matière. Pour Rodolphe Christin, sociologue français de la région grenobloise, les maux engendrés par le tourisme sont plus importants que les bénéfices qu’il procure. Destruction de l’environnement, changement climatique, marchandisation de l’espace, hausse du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion