Agora

Un appel pour la Caravane de solidarité

Dans une lettre ouverte adressée au conseiller d’Etat Mauro Poggia et au conseiller administratif Ville de Genève Guillaume Barazzone, près d’une soixantaine de signataires – principalement des élu-e-s cantonaux et communaux – exigent la reprise des distributions des produits de première nécessité par la Caravane de solidarité et la restitution du camion-remorque de l’association.
Genève

Le Courrier (et d’autres médias)1R. Mounir, «La caravane mène au poste», Le Courrier, 20 avril 2020; C. Zumbach, «La police stoppe une distribution alimentaire», Tribune de Genève, 20 avril 2020. s’est fait l’écho de l’arrêt d’une distribution alimentaire par la police genevoise, à l’église espagnole, le long de la rue Jean-François-Bartholoni, entreprise par l’association Caravane de solidarité, en date du samedi 18 avril 2020. Nous attirons votre attention sur le caractère inadéquat de cette intervention, ainsi que sur l’urgence de la situation.

L’association Caravane de solidarité existe à Genève depuis 2015 et a pour but de fournir des produits de première nécessité aux personnes réfugiées et aux sans-papiers à Genève. Elle s’est mobilisée pendant la crise sanitaire afin d’élargir ces distributions auprès de différents publics lourdement précarisés par la situation et ne bénéficiant pas des aides financières fédérales ou cantonales. Les bénéficiaires sont généralement des travailleurs-euses au noir ou au gris incluant de nombreux-ses Suisses et Suissesses. Ce matin-là à Plainpalais, ce sont près de 400 personnes (les chiffres varient selon les organisateurs-trices, la police et les autres intervenant-e-s) qui faisaient la queue dans le respect des distances sociales pour bénéficier de certaines denrées essentielles à leur dignité comme du riz, des pâtes, de l’huile, de la farine, du sucre, de la sauce tomate, des boîtes de thon, de sardines, du savon, des produits d’hygiène pour les femmes ou encore des couches. Les bénévoles utilisaient des produits désinfectants et portaient gants et masques.

Malgré l’arrêt de la première distribution par les forces de l’ordre, cette association s’est vue contrainte de reprendre la distribution sur un parking privé à Bernex au vu de l’urgence de la situation et surtout au vu du nombre de personnes n’ayant pas pu bénéficier de l’aide dont ils/elles avaient besoin. Les modalités de distribution ont été modifiées en ce sens que les personnes étaient invitées individuellement à se présenter pour récupérer les denrées alimentaires, évitant ainsi la queue. Cette deuxième distribution s’est non seulement traduite par une arrestation et le lancement d’une procédure pénale, mais également par la confiscation du camion-remorque de l’association contenant tout le matériel essentiel à son activité.

Dans un contexte où la crise induit des conséquences alimentaires et sanitaires potentiellement catastrophiques pour certaines populations, il est incompréhensible que l’Etat de Genève et la Ville de Genève interdisent non seulement ce type de distribution et l’accès à des produits de première nécessité, mais confisquent également ces biens destinés à combler des fondamentaux.

Par ailleurs, il est inacceptable que les autorités de la capitale mondiale des droits humains criminalisent l’action humanitaire et citoyenne de cette association, en sanctionnant un délit de solidarité. En outre, il faut avouer que les associations établies, telles que Partage ou les Colis du Cœur sont soit débordées soit limitées par les restrictions sanitaires et de personnel.

Enfin, les pouvoirs publics et les exécutifs cantonaux et communaux doivent comprendre que la situation est aujourd’hui dramatique pour un nombre grandissant de personnes à Genève. Ainsi, les solidarités spontanées doivent être encouragées et non entravées.

Pour information, l’association Caravane de solidarité Genève s’est vu offrir l’assistance logistique et sanitaire par des institutions reconnues (Théâtre de la Comédie et Médecins sans Frontières), afin qu’elle puisse reprendre les distributions dans les normes strictes requises par la crise. Ainsi, par le biais de cette lettre, au nom des droits constitutionnels genevois (art. 14 (Dignité), art. 15 (Egalité), art. 18 (Droit à la vie et à l’intégrité) et art. 23 (Droits de l’enfant), nous demandons instamment:

1. La délivrance d’une autorisation et la reprise immédiate des distributions des produits de première nécessité par l’association Caravane de solidarité Genève et ses partenaires potentiels;

2. La restitution du semi-remorque contenant le matériel confisqué essentiel à l’activité de l’association Caravane de solidarité et attendu par des populations en détresse;

3. Le renoncement à la procédure pénale à l’encontre d’une membre de l’Association Caravane de solidarité;

4. La mise à disposition de moyens et la facilitation de ces distributions par les autorités cantonales et municipales.

Les 58 signataires: Omar AZZABI, Conseiller municipal, Ville de Genève; Jean ROSSIAUD, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Delphine WUEST, Conseillère municipale et Cheffe de Groupe, Ville de Genève; Marie-Pierre THEUBET, Présidente du Conseil municipal, Ville de Genève; Isabelle PASQUIER, Conseillère nationale; Nicolas WALDER, Président des Verts genevois et Conseiller national; Laurence CORPATAUX, Conseillère municipale, Ville de Genève; Hanumsha QERKINI, Conseillère municipale, Ville de Genève; Uzma KHAMIS VANNINI, Conseillère municipale, Ville de Genève; Antoine MAULINI, Conseiller municipal, Ville de Genève; Frédérique PERLER, Vice-Présidente des Verts genevois et Députée, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Pierre ECKERT, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Alessandra ORIOLO, Députée, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Philippe DE ROUGEMONT, élu au Conseil municipal, Ville de Genève; Eric CORNUZ, Président du Conseil municipal, Meyrin; Bénédicte AMSELLEM-OSSIPOW, Co-Présidente des Vert.e.s Ville de Genève et élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Marjorie DE CHASTONAY, Députée, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Valentin DUJOUX, Co-Président des Jeunes Vert-e-s Genève et élu au Conseil municipal, Ville de Genève; Sophie DEBIOLLES, Co-Présidente des Jeunes Vert-e-s Genève; Matthias ERHARDT, élu au Conseil municipal, Ville de Genève; Vincent MILLIARD, élu au Conseil municipal, Ville de Genève; Jacqueline ROIZ, élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Louise TROTTET, élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Anna BARSEGHIAN, élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Leyma WISARD PRADO, élue au Conseil municipal, Ville de Genève ; Denis RUYSCHAERT, élu au Conseil municipal, Ville de Genève; Léna STRASSER, Députée et Cheffe de groupe, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Emmanuel DEONNA, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Youniss MUSSA, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Diego ESTEBAN, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Grégoire CARASSO, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Thomas WENGER, Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Paule MANGEAT, élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Olivia BESSAT-GARDET, élue au Conseil municipal, Ville de Genève; Badia LUTHI, Conseillère municipale, Meyrin et Députée suppléante, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Maria PEREZ, Conseillère municipale, Ville de Genève; Annick Ecuyer, Conseillère municipale, Ville de Genève; Yasmine MENETREY, Conseillère municipale, Ville de Genève; Nicolas RAMSEIER, Conseiller municipal, Ville de Genève; Haykel EZZEDDINE, Chêne-Bourg; Hafid OUARDIRI, Fondation pour l’Entre-connaissance; Patricia DUMONT, Ville de Genève; Umberto BANDIERA, secrétaire syndical, UNIA; Nicolas MOREL, Formateur d’apprenti.e.s, Lausanne; Aurelien THEYTAZ, Ville de Genève; Christelle THEYTAZ-SPICHER, Ville de Genève; Forlan BADEL, Ville de Genève; Beatrice GRAF MGHAFRI, Ville de Genève; Dalila CHOUKRI, Ville de Genève; David BAEZA, Vernier; Lamia FADLA, Présidente, Geneva Council for Rights and Liberties; Roger DENEYS, Ancien Député, Grand Conseil de la République et canton de Genève; Fabrizio GAGLIARDI, Lancy; Shefki AJDINI, Cologny; Ricardo ESPINOSA, Ville de Genève; Caroline ROSENBERG, Ville de Genève; Raphaèle Gygi RIBORDY, Lancy; Willinton José LOPEZ VEGA, Ville de Genève.

Notes   [ + ]

1. R. Mounir, «La caravane mène au poste», Le Courrier, 20 avril 2020; C. Zumbach, «La police stoppe une distribution alimentaire», Tribune de Genève, 20 avril 2020.
Opinions Agora Genève Solidarité Coronavirus

Connexion