Genève

Le confinement, un mauvais trip

Produits coupés, voire dangereux, et prix en hausse: le marché de la drogue subit aussi la pandémie. Pour éviter le pire, les services d’addictologie à Genève et Lausanne facilitent l’accès aux produits de substitution.
Mauvais trip pour les toxicomanes
Le local d'injection Quai 9, à Genève. JPDS
Drogues

Il y a des pénuries plus discrètes que d’autres. Pendant que certains collectionnent les paquets de papier toilette, d’autres se rongent les ongles en attendant d’obtenir leur dose. Comme n’importe quel marché, celui de la drogue a été touché de plein fouet par la pandémie de coronavirus. Avec des conséquences directes sur les usagers et leur santé. Même si les situations sont différentes, les services d’addictologie à Genève et à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion