International

Accès à l’eau, une bombe à retardement?

Des milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau, et la crise liée au coronavirus aggrave encore la situation.
Accès à l'eau, une bombe à retardement?
Des milliards de personnes n'ont pas accès à de l'eau ou à du savon chez elles et peuvent difficilement suivre les recommandations contre le virus lancées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève (archives). KEYSTONE
Covid-19

L’accès à l’eau est incontournable pour honorer les mesures d’hygiène qui permettent de lutter contre le coronavirus. Or, il manque à des milliards de personnes et la situation peut contribuer à exacerber certaines tensions. Des entités suisses et l’ONU s’activent. Selon des données relayées par ONU Eau, dont le secrétariat est établi à Genève, 40% de la population, soit 3 milliards de personnes, ne peuvent se laver les mains avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion