Neuchâtel

Politique paralysée

Session du Grand Conseil et travaux des commissions sont suspendus pour cause de coronavirus. Les partis exigent des garanties sur le report des élections communales de juin.
Politique paralysée
Toutes les factions politiques exigent qu’un scrutin soit mis sur pied rapidement après la crise. KEYSTONE ARCHIVE
Neuchâtel

Après le Parlement fédéral, le coronavirus contamine également les activités politiques neuchâteloises. Le Grand Conseil a décidé de supprimer sa session prévue les 24 et 25 mars. Les travaux des commissions sont également suspendus, sauf exception légitimée par l’état sanitaire du Canton. Les partis ont aussi demandé au Conseil d’Etat le report des élections communales, prévues le 14 juin. Une décision devrait être prise d’ici la semaine prochaine. «L’activité politique

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion