Vaud

Tempête sur le secret bancaire

Le PS vaudois veut un échange automatique de renseignements entre les banques et les fiscs suisses.
Tempête sur le secret bancaire
Face aux contribuables indélicats, les autorités fiscales suisses ne doivent pas être désavantagées, estime le PS. KEYSTONE/photo prétexte
Transparence

Le Parti socialiste vaudois demande l’instauration d’un échange automatique de renseignements (EAR) entre banques suisses et autorités fiscales helvétiques. Une initiative parlementaire vient d’être déposée au Grand Conseil. Echange automatique d’informations ou de renseignements? Ces mots rappellent une véritable saga qu’ont connue la Suisse et sa place financière en particulier. Pour certains, c’est une victoire contre l’évasion fiscale, pour d’autres cette disparition du secret bancaire vis-à-vis de l’étranger garde un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion