Suisse

L’enjeu vaut bien un débat public

Si 80% des parlementaires romands acceptent de divulguer les revenus de leurs liens d’intérêts, faut-il rendre  obligatoire une telle déclaration? Mathias Reynard (ps) et Philippe Bauer (plr) croisent le fer à ce sujet.
L'enjeu vaut bien un débat public
Le socialiste Mathias Reynard aimerait imposer la transparence à tous les parlementaires fédéraux. KEYSTONE-ARCHIVES
Transparence

Les mandats extraparlementaires et leurs rémunérations font l’objet de vifs débats politiques depuis fort longtemps. Notre enquête s’inscrit dans une histoire déjà riche. Elle y apporte une saveur inédite, en montrant que 80% des parlementaires romands (51 sur 64) sont prêts à faire la lumière sur tous ces revenus issus de liens d’intérêts. <Lire aussi: “Les élus romands jouent la carte de la transparence” Cela peut donner des idées aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion