Musique

Rien ne s’oppose à la nuit

Le trio du pianiste genevois Marc Perrenoud publie son cinquième album, Morphée, escapade nocturne au royaume des songes.
Rien ne s’oppose à la nuit
Marc Perrenoud (à droite) cultive depuis treize ans une complicité avec le contrebassiste Marco Müller (au centre) et le batteur Cyril Regamey. LILIROZE
Jazz

«Superbe», «très et tristement beau», «passionnant, merci Marc». Ces derniers temps, sur le compte facebook de Marc Perrenoud, les compliments pour une fois n’ont pas fleuri pour sa musique, mais pour ses «petites chroniques spontanées» distillées depuis la Syrie. Marié à une Syrienne, le pianiste et compositeur genevois auteur de l’album solo Hamra (2016), «rouge» en arabe, couleur de la robe que portait sa future épouse lorsqu’il la croisa à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion