Musique

Marc Perrenoud, accro du piano

En trio ou dans la vie de tous les jours, il raisonne, pense et vit son piano. Rencontre à l’occasion de la parution de Vestry Lamento.
Marc Perrenoud, accro du piano
Ce troisième opus est «celui que nous assumons le plus» ANNE BLOOM
Portrait

«J’ai toujours envie d’aller vite, de découvrir plein de choses.» Marc Perrenoud impose d’emblée son allant, attablé dans un restaurant indien des Pâquis en ce lundi d’octobre plutôt maussade. Aller vite, mais dans la continuité. Marc Perrenoud a 32 ans, dont vingt-six passés à étudier le piano. Il publie aujourd’hui son troisième disque en trio, une formule dont il ne se lasse pas. «Au fond, c’est assez logique, mes parents

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion