Scène

Madame Sosostris, ou l’art de faire parler les cœurs brisés

Au Pulloff, à Lausanne, ­Sophie Kandaouroff met en scène Madame Sosostris, la femme la plus sage d’Europe, une pièce inédite de l’auteur Ben Okri.
Madame Sosostris, ou l’art de faire parler les cœurs brisés
Dans Madame Sosostris, tous sont réunis par une même volonté: oublier qu’ils sont malheureux. CARLO DE ROSA
Théâtre

Mardi soir, dans la petite salle du Pulloff, la vie sentimentale n’était qu’échec et remise en question lors de la première de Madame Sosostris, la femme la plus sage d’Europe. Pour sa dernière création, la metteure en scène Sophie Kandouaroff et sa compagnie Théâtre K donnent la parole aux âmes en peine de l’auteur nigérian-britannique Ben Okri. Une comédie pleine de philosophie, qui tente de déceler les mystères des amours

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion