Suisse

Relents homophobes qui remontent

Dans le cadre de la campagne référendaire sur la pénalisation de propos homophobes, c’est la liberté d’expression qui est évoquée… sur fond d’arrière-pensées homophobes?
Relents homophobes qui remontent
Opposé à la pénalisation de l’homophobie, un membre du comité de l'UDF tient des propos polémiques. KEYSTONE/Peter Klaunzer
Votations

«L’extension de l’orientation sexuelle s’étendra aussi aux pédophiles, à la zoophilie et à d’autres relations sexuelles réprouvées par la loi de Moïse.» L’avis émane de Marc Früh, membre du comité de l’UDF (Union démocratique fédérale), un parti d’obédience évangélique et qui n’a qu’un seul élu sous la coupole. > Lire aussi notre édito: Les mots peuvent tuer Assez logiquement, ce type de propos – postés sous une page de débat de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion