Genève

Le canton veut réduire les placements d’enfants

Le DIP a présenté mardi ses axes de réflexion pour réformer le dispositif de protection des mineurs. Le projet se veut ambitieux, mais les mesures concrètes attendront.
Le canton veut réduire les placements d'enfants
Urgences pédiatriques des HUG. Le DIP a annoncé une décentralisation des places d’urgence afin d’éviter les hospitalisations sociales, jugées «coûteuses et inadéquates pour les enfants». JPDS/PHOTO PRÉTEXTE
Protection de l'enfance

Un constat sans concessions et des pistes de réflexions. La révolution attendue du dispositif de protection de l’enfance du canton de Genève n’a pas eu lieu, mais un nouveau paradigme dans la gestion de ces situations complexes se dessine. Et de vastes chantiers: changement de philosophie – en optant notamment pour le modèle du consensus parental plutôt que le recours à la justice –, volonté de réduire les placements d’enfants,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion