Genève

Mineurs non accompagnés, problème majeur

Après une semaine d’occupation du Grütli, les fronts semblent bouger. Les militants se sentent dépassés, des parlementaires cantonaux s’en mêlent et l’Etat serait prêt à agir.
Mineurs non accompagnés, problème majeur
Jusqu’à présent, le partage des lieux s’est déroulé sans accrocs majeurs. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Migration

La Maison des arts du Grütli est habituée à voir se jouer des tragédies dans ses salles. Mais depuis un peu plus d’une semaine, la réalité rejoint la fiction. Les couloirs du centre culturel donnent à voir un tout autre spectacle. L’histoire des mineurs non accompagnés (MNA), ces jeunes condamnés à l’errance dans les rues de Genève parce qu’ils n’ont pas le droit de demander l’asile. Leurs pays d’origine –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion