Scène

Le temps de l’émergence

Le festival des Urbaines ouvre ses portes ce vendredi à Lausanne et invite à errer à travers quarante-cinq propositions gratuites où émergent de nouvelles formes et esthétiques.
1
Avec son background mêlant arts plastiques et performance, Andréa Zavala Folache parle de son travail comme d’une sorte de «chorégraphie picturale». ELODIEN GRETHEN
Festival 

Ysaline Rochat et Samuel Antoine codirigent le festival des Urbaines depuis 2017. Créé en 1996, ce rendez-vous très fréquenté, doté d’un budget annuel de 375 000 francs, est entièrement gratuit – mais rémunère ses artistes. Concentré sur trois jours et onze lieux distincts, il décloisonne les disciplines et ouvre des fenêtres d’expérimentations, sans thématiques, mais avec une vision inclusive et égalitaire des arts et des groupes minorisés. Cette année, quarante-cinq artistes ou collectifs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion