Genève

Léman Express: «Le 15 décembre est un point de départ»

La mise en service du réseau ferroviaire transfrontalier modifiera-t-elle les habitudes des Genevois en matière de transport? Interview du sociologue et spécialiste de la mobilité Vincent Kaufmann.
Léman Express: «Le 15 décembre est un point de départ»
Avec un train tous les quarts d’heure, et par sens, entre Annemasse et Coppet, et toutes les dix minutes en moyenne entre Annemasse et Cornavin, l’offre sera extrêmement abondante et rapide. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Mobilité

Dans dix jours sera mis en service le Léman Express reliant Annemasse à Coppet, en passant par les nouvelles gares de Chêne-Bourg, Eaux-Vives, Champel et Lancy-Pont-Rouge. Avec quels effets, et pour qui, en termes de mobilité, trafic automobile, densification? Nous en parlons avec Vincent Kaufmann, sociologue et professeur d’analyse de la mobilité à l’EPFL. Serez-vous dans le Léman Express, dimanche 15 décembre, pour sa mise en service? Vincent Kaufmann: J’ai

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion