Genève

Le centre de renvoi à nouveau pointé du doigt

Après les députés et les milieux de défense du droit d’asile, c’est au tour des riverains de s’en prendre au Centre d’expulsion de requérants d’asile du Grand-Saconnex.
Le centre de renvoi à nouveau pointé du doigt
Les signataires exigent que les enfants du centre soient scolarisés dans les écoles publiques, comme à Zurich, et non sur site, comme l’envisage l’Etat. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Asile

Nouvelle fronde contre le Centre fédéral d’attente et de renvoi de requérants d’asile déboutés du Grand-Saconnex. Après avoir été contesté par de nombreuses actions de la société civile (lire notre article du 24 mai 2018) et par une motion de l’Alternative (PS, Verts, Ensemble à gauche) et du PDC, acceptée par le Grand Conseil en mars, c’est désormais des habitants du Grand-Saconnex et de Pregny-Chambésy qui expriment leur indignation. Par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion