Culture

Mandryka. Concombre pur jus

Le créateur du Concombre masqué, cofondateur de L’Echo des Savanes, est ­distingué ce vendredi à Genève par le Grand Prix Töpffer.
Mandryka. Concombre pur jus
«C’est pour une interview? Ecoutez, je n’ai rien à dire, et je sais de quoi je parle», dixit le personnage de Mandryka. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Bande dessinée

Il est heureux, Nikita Mandryka. Ravi de recevoir ce Grand Prix Töpffer couronnant plus de soixante ans de BD. Récompense décernée de surcroît par sa ville d’adoption depuis plus de vingt-cinq ans. Peu connu du grand public, Mandryka est pourtant un monstre sacré. Comme auteur, avec son personnage mythique, le Concombre masqué, mais aussi pour son activité éditoriale: rédacteur à Pilote, Spirou ou Charlie Mensuel – dont il ­dirige la rédaction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion