Genève

Salaire minimum et «Zéro pertes» retoqués

Jeudi soir, le Grand Conseil a rejeté l’initiative populaire pour la mise en place d’un salaire minimum de 23 francs par heure, ainsi que l’initiative constitutionnelle «Zéro pertes».
Salaire minimum et «Zero pertes» retoqués
Récolte de signatures pour l'initiative"Zéro pertes" par Solidarités devant la piscine de Carouge en juillet 2018. CÉDRIC VINCENSINI
Fiscalité

L’initiative populaire cantonale visant à instaurer un salaire horaire de 23 francs au minimum a été rejetée par le Grand Conseil jeudi. L’autorité, qui n’a pas proposé de contre-projet, n’a pas non plus souhaité adopter de loi sur le salaire minimum. L’initiative– inspirée de la loi sur le salaire minimum du canton de Neuchâtel – veut lutter contre le phénomène des travailleurs pauvres en leur garantissant un revenu minimum d’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion