Genève

Les sols peuvent piéger le carbone

L’association faîtière des agriculteurs genevois incite ses membres à opter pour l’agriculture de conservation.
Les sols peuvent piéger le carbone
L’agriculture de conservation préconise de couvrir le sol de végétaux entre deux cultures plutôt que de le laisser nu. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Réchauffement climatique

Les sols peuvent contribuer à limiter le dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère. Ce constat, rappelé en août par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dans son dernier rapport, est partagé par l’association faîtière des agriculteurs genevois (Agrigenève). Depuis dix ans, elle incite ses membres à opter pour l’agriculture de conservation. Cette méthode tente de concilier productivité et protection de l’environnement en se focalisant sur la bonne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion