Solidarité

La rue chilienne bouscule Sebastian Piñera

Plus d’un million de Chiliens ont exigé un changement de cap politique et social. Le président répond par un remaniement ministériel et la levée du couvre-feu.
La rue chilienne bouscule Sebastian Piñera
Les cortèges organisés vendredi dans la plupart des villes du pays avaient pour cible le modèle économique ultralibéral et réclamaient plus de justice sociale. KEYSTONE
Chili

Un million de manifestants contre les inégalités sociales et la répression! Dans ce pays latino-américain de 18 millions d’habitants étiré sur plus de 4000 kilomètres, le gigantesque rassemblement populaire de vendredi à Santiago a provoqué un séisme politique. Samedi, après deux semaines de mobilisation durement réprimées et deux jours de grève générale, le président Sebastian Piñera a été contraint d’annoncer la démission de son gouvernement et la levée d’un couvre-feu

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion