Genève

Amnesty met #MeToo en action

L’ONG donne des cours de courage civique pour lutter contre le harcèlement de rue et venir en aide aux victimes. Objectif: ne plus détourner le regard.
Amnesty met #MeToo en action
Selon une étude, 56% des femmes en Suisse ont été victimes de harcèlement de rue. DR
Harcèlement de rue

Il y a deux ans presque jour pour jour, le hashtag #MeToo jetait une lumière crue sur une réalité connue mais tue: le harcèlement sexuel des femmes, notamment dans l’espace public. Le mouvement auquel il a donné naissance a permis depuis de chiffrer et de saisir l’ampleur du phénomène. Une étude, commandée par Amnesty International, datant du mois d’avril et menée par l’institut gfs.bern révèle que 56% des femmes en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion