Vaud

Un postulat pour mettre en lumière le harcèlement de rue

Un postulat pour mettre en lumière le harcèlement de rue
Léonore Porchet: "#MeToo a apporté une crédibilité à notre combat". KEYSTONE
Harcèlement de rue

Léonore Porchet, députée verte, a déposé au Grand Conseil vaudois un postulat sur le harcèlement sexuel en octobre dernier. Elle demande au Conseil d’Etat d’étudier et de proposer un plan d’action contre le harcèlement. L’une des mesures phares qu’elle suggère: l’introduction d’une éducation au consentement dans les programmes scolaires. Qu’est-ce que le mouvement #MeToo a apporté à la lutte contre le harcèlement de rue à Lausanne? Avant la déferlante du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion