Solidarité

Des Berbères haussent le ton

Présents à l’ONU dans le cadre du Mécanisme d’experts sur les peuples autochtones, des représentants amazigh ont fait entendre leurs voix à Genève. La firme suisse LafargeHolcim a été pointée du doigt.
Des Berbères haussent le ton
L’administration marocaine peut autoriser les nomades pastoraux à faire paître leurs troupeaux sur les arganiers, sans consentement des habitants locaux qui vivent de ses fruits. KEYSTONE
Maroc

«La destruction d’un seul arganier est une perte inestimable», assure Mahfoud Fariss Amnay, représentant de l’association Izerfan et de la Coordination Akal pour la défense des droits des populations à leurs terres et à leurs richesses. Cet arbre endémique du Maroc, à qui l’on doit la fameuse et très rare huile d’argan, est tout un symbole de la lutte des communautés amazighs – plus connues sous le nom de berbères1Le qualificatif

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion