Suisse

Le fisc ne fait pas de cadeau

Une fois les enfants majeurs, l’imposition des pensions alimentaires est transférée sur les pères.
Le fisc ne fait pas de cadeau
Remplir sa déclaration d’impôts peut révéler de désagréables surprises pour les pères divorcés d’enfants aux études. KEYSTONE
Fiscalité

En Suisse, près de deux mariages sur cinq se terminent par un divorce. Cela entraîne généralement une lourde charge financière pour les ex-conjoints, surtout quand il y a des enfants. Le fisc y trouve son compte, mais la façon dont il impose les pensions alimentaires quand les enfants deviennent majeurs et sont encore en formation suscite beaucoup d’incompréhension, voire de colère. Les pères sont concernés au premier chef. Il faut

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion