Vaud

Broulis blanchi, mais…

Le Conseil d’Etat vaudois a présenté mercredi des synthèses du rapport de l’Inspection fiscale concernant la situation du ministre des Finances.
Broulis blanchi, mais...
Pascal Broulis admet que sa «domiciliation complexe» pouvait «susciter des interrogations». KEYSTONE
Fiscalité

La vie de Pascal Broulis n’est pas «la vie ordinaire» mais il a été taxé «dans les règles» et «sans traitement de faveur», a résumé mercredi Nuria Gorrite, présidente d’un Conseil d’Etat «unanime». Ministre vaudois des Finances depuis 2002, Pascal Broulis ne sera donc pas confronté à un quelconque redressement fiscal. Le Conseil d’Etat a publié mercredi des synthèses du rapport de l’Inspection fiscale et des travaux des trois experts

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion