International

Des déchets difficiles à stocker

La Suède s’apprête à construire un dépôt de stockage définitif pour le combustible usagé de ses centrales atomiques. L’Allemagne n’a pas encore de solution. Forte de ces expériences, la Suisse élabore son modèle.
Des déchets difficiles à stocker
Le bassin du CLAB à ­Oskarshamn, dans lequel est provisoirement stocké le ­combustible nucléaire ­usagé. PHOTO SKB
Nucléaire

«Merci beaucoup, aucune contamination.» Prononcée par une voix virtuelle, cette phrase est suivie d’un soupir de soulagement. Au terme d’une visite guidée, chaque hôte du dépôt provisoire des déchets nucléaires à Oskarshamn (CLAB), dans le sud de la Suède, est inspecté par un appareil détectant toute contamination radioactive potentielle. Tout commence par des procédures très strictes à l’entrée du site: contrôle d’identité, passage de portiques de sécurité, interdiction d’emporter un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion