Suisse

Greenpeace cherche des informateurs à propos de Beznau 1

Des lanceurs d'alerte pour informer des risques posés par la remise en service du plus vieux réacteur au monde? Greenpeace a publié des annonces dans ce sens dans le presse alémanique, au grand dam de l'exploitant.
Nucléaire

Greenpeace Suisse cherche des informateurs en possession de documents confidentiels sur le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Beznau (AG). L'organisation a placé jeudi des annonces dans des journaux alémaniques. Elle veut disposer «d'une information complète à propos des risques pour la population de la région, avant la remise en service du plus vieux réacteur au monde». Greenpeace mise avant tout sur les collaborateurs d'Axpo, l'exploitant de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion