Genève

Pour respirer, la Ville veut se mettre à l’ombre

La Ville de Genève se dote d’un plan stratégique de végétalisation pour lutter contre les îlots de chaleur, la pollution et embellir la ville.
Pour respirer, la Ville veut se mettre à l'ombre
Le chemin du Velours à Florissant, dernier projet de réaménagement végétal réalisé par la Ville. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Environnement

Après la canicule et les récents orages dévastateurs, la Ville de Genève présentait mercredi matin un Plan stratégique de végétalisation en ville. Elle compte intégrer cette étude au Plan directeur communal, le document de référence pour tous les aménagements municipaux. «Quelle cité va-t-on laisser à nos enfants et à nos petits-enfants? Pourra-t-on encore respirer dans nos quartiers en 2050?» questionne Guillaume Barazzone, magistrat en charge de l’Environnement urbain et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion