Suisse

«La Suisse a manqué d’un meneur»

Dix ans après le début de sa fin, le secret bancaire fait l’objet d’une étude extrêmement fouillée.
«La Suisse a manqué d’un meneur»
Stefan Tobler a été de 2008 à 2016 le responsable de la stratégie de l’Association suisse des banquiers. DR
Secret bancaire

Il est certainement l’homme le mieux placé pour raconter dans les détails l’agonie et la mort du secret bancaire suisse, telles qu’elles se sont déroulées ces dix dernières années. Ancien responsable de la stratégie de l’Association suisse des banquiers (ASB), Stefan Tobler a été de 2008 à 2016 au cœur de la crise qui s’est soldée par une défaite en rase campagne des banques helvétiques. Ayant changé d’orientation, il publie

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion