Genève

«La RFFA est une hérésie»

La socialiste Carole-Anne Kast affirme que le projet genevois de réforme de l’imposition des bénéfices des entreprises n’est pas équilibré et entraînera d’inévitables coupes dans les prestations. Entretien.
«La RFFA, déséquilibrée, est une hérésie» 3
Avec la RFFA, Carole-Anne Kast craint une baisse des prestations des collectivités publiques et des conséquences difficilement supportables notamment pour les communes modestes. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Fiscalité

Carole-Anne Kast, un des poids lourds du Parti socialiste genevois qui défend le non à la RFFA, juge trop importantes les pertes fiscales liées à la réforme fiscale cantonale. Prévoyant un taux unique d’imposition de 13,99%, elle est soumise en votation le 19 mai, en même temps que la fédérale. Mme Kast craint une baisse des prestations des collectivités publiques et des conséquences difficilement supportables notamment pour les communes modestes, comme celle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion