Suisse

L’armée suisse se cherche un chef

Philippe Rebord s’en va, Claude Meier et Hans-Peter Walser cités comme favoris à sa succession.
L’armée suisse se cherche un chef
Philippe Rebord doit interrompre son mandat à la tête de l’armée pour raison de santé. Viola Amherd travaille à sa succession. KEYSTONE
Défense

Philippe Rebord jette l’éponge. Atteint dans sa santé, le chef de l’armée démissionne pour la fin de cette année, soit un an avant le terme de son mandat, annonçaient jeudi les journaux de Tamedia, dont le Tages-Anzeiger et 24 heures. Agé de 61 ans, le Valaisan était entré en fonction en janvier 2017. Il s’agit à présent de lui trouver un successeur. Le retrait prématuré de Philippe Rebord ne surprend qu’à moitié.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion