Livres

Trous noirs, page blanche

Invité à Lausanne dans le cadre du Printemps ­­­de la poésie, le poète et astrophysicien de réputation internationale Jean-Pierre Luminet ­explore l’univers en vers et équations mathématiques.
1
Vassily Kandinsky, Plusieurs cercles (1926). «L’expression artistique recherche souvent une forme de beauté et d’harmonie, qui est aussi l’une des composantes fondamentales de la créativité scientifique», selon Jean-Pierre Luminet. DR
Printemps de la poésie

Il y a une poésie de l’astrophysique. Matière noire et naines blanches, magma quantique et inflation cosmique creusent le ciel en ouvrant l’imaginaire. ­ ­A Jean-Pierre Luminet, on doit les notions de «crêpe stellaire flambée» ou d’«univers chiffonné», métaphores créatives de modèles scientifiques pointus. C’est qu’il est poète, mais pas du genre tête en l’air, ce spécialiste mondial des trous noirs et de la cosmologie. Un astéroïde porte son nom,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion