Livres

Fermé pour cause de poésie

Heike Fiedler propose une demi-heure de poésie sur les murs du 27, rue des Gares à Genève.
Fermé pour cause de poésie
La façade du 27, rue des Gares, prendra l'allure d'un immense livre en ciment. DR
Printemps de la poésie

Vendredi soir, la rue des Gares sera brièvement fermée au trafic pour cause de poésie. Voilà qui fait rêver… «Passez le seuil». «L’océan du monde». Le numéro 27 prendra l’allure d’un immense livre en ciment, percé de fenêtres et équipé de volets. Poète et performeure, Heike Fiedler s’associe au Printemps de la Poésie pour proposer un happening qui emprunte ses mots à Internet et surtout à divers poètes présents dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion