Solidarité

Missions du CICR en danger?

Berne approuve les partenariats du CICR avec des multinationales et son engagement à Davos. Des parlementaires et d’ex-délégués sont au contraire très inquiets pour la crédibilité de l’institution.
1
L’appartenance du président du CICR, Peter Maurer, au conseil de fondation du WEF a suscité de fortes critiques, en particulier de la part d’ex-délégués du CICR. KEYSTONE
Humanitaire

Une institution indépendante comme le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) peut-elle nouer des partenariats avec des multinationales sans vendre son âme? Est-il judicieux que son président, Peter Maurer, siège au conseil de fondation du Forum économique mondial de Davos (WEF), perçu par beaucoup comme le club planétaire des riches et des puissants? La réponse est clairement négative pour Lisa Mazzone. La conseillère nationale des Verts interpellait le gouvernement suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion