Suisse

L’UE coupe les vivres

L’Union européenne ne financera plus les projets d’une dizaine d’ONG suisses. La sortie du Royaume-Uni oblige-t-elle l’UE à resserrer les boulons dans le domaine humanitaire?
L’UE coupe les vivres 1
Pour financer ses programmes de soutien aux réfugiés sur l’île de Lesbos, en Grèce, Caritas Suisse devra se passer de l’apport précieux de l’Union européenne. CARITAS/LEFTERIS PARTSALIS
Humanitaire

«La Direction générale du fonds d’aide humanitaire de l’Union européenne a le regret de vous informer qu’il ne sera plus possible pour les organisations établies dans des Etats situés hors de l’Union européenne d’être au bénéfice d’une aide.» Envoyée le 21 décembre, la lettre de la DG-ECHO – organe de la Commission européenne de financement des projets d’aide internationale – reste en travers de la gorge d’une dizaine d’organisations non gouvernementales

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion