International

Formation du gouvernement bloquée

Le nouveau président souhaite nommer un «informateur», les pro-Kabila s’y opposent. Chaque camp s’appuie sur la constitution pour justifier sa position.
Formation du gouvernement bloquée
Depuis son investiture fin janvier, Felix Tshisekedi travaille avec les membres du gouvernement nommés par son prédécesseur Joseph Kabila. EPA/HUGH KINSELLA
RDC

Plus d’un mois après son investiture, le nouveau président congolais Félix Tshisekedi ne parvient pas à former un gouvernement en République démocratique du Congo. Cette situation est due à la volonté de la majorité parlementaire, contrôlée par l’ancien président Joseph Kabila, de garder la mainmise sur le pouvoir. Dans une déclaration faite en Namibie en marge d’une visite, le président Tshisekedi avait annoncé qu’il nommerait un informateur, c’est-à-dire une personnalité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion